Le Rapport Barron
 
À la fine pointe de l'actualité

Volume 10, Publication 2          ©2001, 2005, Jon Barron. Tous droits réservés. Traduction par Jocelyn M. Garneau           Janvier 2005

Palier au Vieillissement

Renverser le temps

Je ne crois pas aux pilules magiques. Tout ce que j'ai jamais appris dit qu'on est seulement aussi fort que notre lien le plus faible. C'est pourquoi j'ai toujours prêché que la solution d’une bonne santé consiste à élever uniformément ses Lignes de base de santé. Mais après avoir dit cela, je dois admettre que ce dont nous parlons ici aujourd'hui est une découverte unique et importante sur l'anti-vieillissement.

Qu'est-ce que le vieillissement?

Le meilleur endroit pour débuter est le commencement. Qu'est-ce que le vieillissement? Qu'est-ce qui nous fait vieillir?

En fait, plusieurs facteurs contribuent au vieillissement (les dommages causés par les radicaux libres, les changements hormonaux, etc.), mais de toutes les choses qui nous font vieillir, deux choses ressortent parce que jusqu'à présent, elles furent intouchables:

  • la limite Hayflick
  • la glycation des protéines

La limite Hayflick

La limite Hayflick tire son nom de la personne qui l'a découverte, il y a de cela presque 40 ans. Nous pouvons brièvement décrire cette limite en disant que toutes les cellules n'ont qu'une capacité limitée à continuer à se diviser au cours d'une vie.

Le nombre de divisions diffère selon le type de cellule du corps ; et vers le début de l'âge adulte, la moitié des divisions est atteinte. Vers le milieu de la vie, peut-être qu'il ne reste plus que 20 à 39% de divisions. Et rendu là, l'âge avancé commence à prendre le dessus, puis la mort s’ensuit.

Cette capacité limitée d'une cellule à s’auto-perpétuer s'appelle la limite Hayflick. En effet, la limite Hayflick détermine la durée de la vie au niveau cellulaire. À chaque division, une cellule devient moins capable de se diviser à nouveau, jusqu'à ce que finalement elle cesse complètement et devient ce qu'on appelle sénescente.

La sénescence cellulaire est l'étape finale avant la mort cellulaire. Les cellules sénescentes sont toujours vivantes et métaboliquement actives, mais elles ne sont plus capables de se diviser. Plus important encore, les cellules sénescentes manifestent toutes les caractéristiques qui nous préoccupent à propos de la vieillesse, telle est la différence entre la peau de bébé d'un enfant et la peau ridée d'un vieillard.

Comment cela survient-il?

Alors que les cellules approchent de la limite Hayflick, elles se divisent moins fréquemment et deviennent aberrées. Elles prennent des formes bizarres et irrégulières. Elles ne s'alignent plus en rangées parallèles ; elles assument une apparence granuleuse et s'écartent de leur dimension normale de même que de leur forme normale. Cette apparence déformée, appelée le phénotype sénescente, s'accompagne d'un état de déclin de fonctionnalité qui, JUSQU'À RÉCEMMENT, était considérée comme étant irréversible.

Nouvelles étonnantes

Selon ce qui fut récemment observé, non seulement peut-on aujourd'hui renverser le processus de vieillissement au niveau cellulaire, et le faire en fait assez simplement ET RAPIDEMENT -- mais on peut également renverser le vieillissement au niveau du système et des organes. Et à cet égard, nous pouvons renverser cet état de choses sous l'aspect de l'apparence et du bien-être ; et à cet effet, je veux dire au niveau de l'aspect de la peau des cheveux et de l'énergie. Et puis, bien entendu, on peut renverser cela quant à la durée de vie.

Qu'en est-il de ce secret?

La substance dont je parle est la L-carnosine. C'est une combinaison de deux acides aminés qu'on retrouve dans la nature, l'alanine et l'histadine, qui fut découverte en Russie au début des années 1900. Étant donné que le gros des recherches a été fait en Russie, ces données ne furent disponibles aux Etats-Unis que récemment. Aujourd'hui, on retrouve cependant un certain nombre d'études et d'expériences dans d'autres parties du monde qui vérifient ce qui se fait en Russie, et davantage.

Fait remarquable, une série d'expériences étonnantes furent faites en Australie qui prouvèrent que la carnosine régénère les cellules alors qu'elles s'approchent de la sénilité (senescence). Les cellules cultivées à l'aide de la carnosine vivent plus longtemps et gardent leur apparence de jeunesse et leur modèle de croissance.

Le résultat d'études probablement le plus enthousiasmant est qu'on a découvert que la carnosine peut en fait RENVERSER les signes de vieillissement dans les cellules alors qu'elles s'approchent de la sénescence.

Le renversement du vieillissement

Lorsque les scientifiques transférèrent des cellules sénescentes dans un medium de culture de carnosine, ces cellules montrèrent une apparence plus jeune et souvent une amélioration de leur capacité à se diviser. Lorsqu'ils transférèrent à nouveau ces cellules dans un médium dépourvu de carnosine, les signes de sénescence réapparurent rapidement.

Après plusieurs transferts de ces mêmes cellules d'une culture à l'autre, ils ont observé de façon constante que le médium contenant de la carnosine restaurait le phénotype de jeunesse des cellules EN L'ESPACE DE QUELQUES JOURS, tandis que le médium de culture standard rétablissait le phénotype sénescent des cellules.

Augmenter la vie d'une cellule

De  plus, le médium de carnosine augmente la durée de vie cellulaire, même pour les vieilles cellules. Lorsque les chercheurs prirent de vieilles cellules qui avaient déjà plus de 55 divisions et qu'ils les transférèrent dans un médium de carnosine, elles survécurent jusqu'à 70 divisions, comparativement à seulement 57 à 60 divisions pour les cellules qui ne furent pas transférées.

Ceci représente une augmentation du nombre de divisions des cellules pour chaque cellule d'environ 25%.

Mais quant à la vie d'une cellule, l'augmentation fut étonnante, à savoir de 300%. Les cellules transférées dans le médium de carnosine atteignirent une durée de vie de 413 jours, comparativement à seulement 126 à 139 jours pour les cellules contrôlées.

Augmentation de l'espérance de vie

Ceci est ahurissant. Mais jusqu'à présent, tout ce dont nous avons parlé est de cellules. En fait, quel est le rôle de la carnosine dans l'espérance de vie?

Une nouvelle étude russe sur des souris a montré que des souris à qui on a donné de la carnosine ont deux fois plus de chances d'atteindre le maximum d'espérance de vie que celles non traitées avec la carnosine. La carnosine réduit également  de façon significative les "signes de vieillissement" extérieurs.

En effet, ces souris avaient l'air plus jeune. 44% des souris traitées à la carnosine avaient un pelage plus jeune et plus soyeux dans leur vieillesse comparativement à seulement 5% des souris non traitées. Ceci représente 900% de chances d'amélioration de l'apparence juvénile dans l'âge avancé.

Se sentir jeune

Une autre différence importante entre les souris traitées et celles non traitées porte sur le comportement. Seulement 9% des souris non traitées se comportaient comme étant plus jeunes dans l'âge avancé, versus 58% de celles qui furent traitées à la carnosine. Ceci représente une amélioration de 600% sur comment elles se sentaient.

Il y a plus

C'est assez simple, la carnosine est l'un des antioxydants les plus puissants connu à ce jour. C'est un remarquable éboueur de métaux lourds. C'est un puissant autorégulateur. Et il est insurpassable pour prévenir et renverser la glycation des protéines ou les croisements de liens.

Autorégulateur

La carnosine a une remarquable aptitude pour ralentir les processus corporels exacerbés, et à pousser à la hausse ceux qui sont sous-utilisés.

Par exemple la carnosine éclaircit le sang de gens qui ont tendance à faire de caillots et augmente la coagulation chez ceux qui ont un trop faible index de coagulation.

Un autre exemple est que la carnosine réprime les excès de réponse immunitaire chez ceux qui ont des systèmes "hyper"-immunitaires, alors qu’elle stimule la réponse immunitaire chez ceux qui on un système immunitaire plus faible, comme chez les personnes âgées.

Et la carnosine semble même avoir l'aptitude à régulariser les fonctions des ondes cervicales.

Glycation protéinique

La glycation est la réaction incontrôlée des sucres avec les protéines. C'est un peu comme ce qui se produit avec le sucre lorsqu'on en mange et qu'il se caramélise. Dans les faits, la glycation est ce qui se produit lorsqu'un excès de sucre caramélise les protéines dans le corps. C'est un facteur majeur dans le procédé de vieillissement, et c'est particulièrement dévastateur chez les diabétiques.

Le corps est principalement fait de protéines. En fait, les protéines sont les substances majoritairement responsables du fonctionnement quotidien du corps. C'est pourquoi tout ce qui cause une détérioration des protéines a un impact si dramatique sur la fonction et l'apparence du corps.

On pourrait se passer de l'effet destructeur du sucre et des aldéhydes, les protéines du corps ont tendance à entreprendre des changements destructeurs à mesure qu'on vieillit. Cette destruction est un facteur primordial, non seulement dans le processus de vieillissement en soi, mais également dans  les signes familiers du vieillissement comme le plissement de la peau, les cataractes et la destruction de notre système nerveux, particulièrement dans le cas du cerveau et du cervelet. Les études montrent que la carnosine est efficace contre toutes ces formes de modification des protéines.

Modification des protéines

Comme je l'ai dit, le vieillissement est associé aux dommages causés aux cellules des protéines. Mais la carnosine protège les cellules des protéines des dommages d'au moins deux façons :

  1. Premièrement, elle s'associe avec les groupes de carbonyl (ou d'aldéhyde) qui lorsqu'ils sont laissés en libre circulation se collent aux protéines pour les attaquer.
  2. Deuxièmement, elle fonctionne comme un antioxydant qui prévient la formation des sucres oxydés, aussi appelé Advanced Glycosylation End-products, de là l'acronyme AGEs. C'est en fait la caramélisation dont j'ai parlé auparavant. Ce qu’il est essentiel à retenir là-dedans, c'est que moins vous avez d'AGEs dans le corps, plus jeune vous êtes.

Ces deux procédés ont d'importantes implications pour la thérapie d'anti-vieillissement. La solution est que la carnosine ne prévient pas seulement les dommages dus par la formation de liens croisés, elle élimine les liens croisés qui se sont déjà formés dans les protéines, restaurant ainsi la fonction normale de leur membrane.

Alzheimer's

Il fut prouvé que la carnosine a réduit les dommages cellulaires causés par le bêta amyloïde ou les a complètement empêchés, ce qui est un des premiers facteurs de risque pour les protéines relié à l'Alzheimer. La présence de bêta amyloïde finit par endommager les nerfs et les artères du cerveau. La carnosine bloque et inactive le bêta amyloïde. Dans les faits, cela  protège les tissus nerveux contre la démence. La solution est que la carnosine ne prévient pas seulement le dommage causé par la formation de liens croisés dans les protéines, elle élimine les liens croisés qui se sont  déjà formés dans ces protéines, restaurant ainsi la fonction normale de la membrane de ces cellules. Ceci est vrai non seulement pour le cerveau, mais pour tous les organes du corps, y compris la peau. Gardez à l'esprit que le dommage que vous voyez sur la peau ne relève pas seulement d'une question de cosmétique. Ce dommage est absolument un indicateur des genres de dommages qui surviennent dans chaque organe du corps, y compris les yeux et le cerveau.

Le Renversement de l'âge

Les niveaux de carnosine présents dans le corps ont une corrélation directe avec la durée et la qualité de la vie. Et puisque les niveaux de carnosine déclinent avec l'âge, prendre un supplément de carnosine représente l'une des choses les plus puissantes que l'on puisse faire pour restreindre les ravages causés par le vieillissement.

Résultats

Alors qu'il est vrai que plusieurs personnes prenant des supplément de carnosine observent des choses comme une apparence plus jeune et se sentent plus énergiques, l'essentiel est que vous ne devriez vraiment pas vous attendre à des bénéfices à court terme avec la carnosine. Si jamais vous observez des bénéfices à court terme, vous devriez considérer cela comme un bonus de plus.

La raison pour laquelle on doit prendre un supplément de carnosine est pour le long terme, non pas pour des bénéfices court terme que vous pouvez ou ne pouvez pas observer. On prend un supplément de carnosine pour se protéger contre les ravages de long terme du vieillissement.

Quantité de carnosine à prendre

Certains experts recommandent de prendre seulement 50 à 100 mg de carnosine quotidiennement. D'autres disent que si l’on n'en prend pas au moins 1000 à 1500 mg par jour, cela ne fonctionnera pas parce que le corps métabolise les quelque premiers 500 mg.

La réponse à ceci est que tous ces experts ignorent le simple fait que différents personnes on des besoins différents. Par exemple:

  • plus on est âgé, plus la quantité doit être grande
  • si vous mangez végétarien, vous devez en prendre davantage
  • si vous êtes diabétique, ou que vous ne faites que de l'hypoglycémie, vous devez en prendre davantage.

Je pense que la plupart des gens ont besoin de 500 à 750 mg par jour.

Si vous êtes jeune et en santé et que vous mangez de la viande, alors 250 mg par jour semble correct. À mesure que vous vieillissez, et si vous commencez à montrer des signes de vieillissement ou de glycation (comme dans le cas de cataractes), alors vous devriez penser à augmenter la dose à 1000 mg par jour, peut-être même jusqu’à 1500 quotidiennement.

Limite raisonnable

Lors d'études, il s'est avéré sans danger de prendre des quantités aussi élevées que 70, 80 ou même 100 grammes par jour, bien qu'une petite quantité de gens ont observé destics musculaires à des doses aussi faibles que 1000 mg. Ce qui est important, c'est d'utiliser la quantité dont on a besoin, ainsi vous n'aurez pas de problème, seulement des bénéfices.

Son importance

Tel que mentionné précédemment, je ne crois pas aux pilules magiques. Tout ce que j'ai déjà appris, c’est qu'on est seulement aussi fort que son lien le plus faible. Je crois toujours qu'améliorer uniformément ses Bases de Santé est la solution de succès en matière de santé et de longévité.

Mais cela dit, je pense qu'une fois qu'on comprend bien ce que fait la carnosine -- une fois qu'on comprend le rôle qu’elle joue dans la prévention et son potentiel à renverser tous les signes de vieillissement du corps (et là, nous parlons de tout allant de la peau ridée aux cataractes, jusqu'à l'Alzheimer) – eh bien, une fois qu'on comprend le rôle que cela joue dans le prolongement de la vie elle-même – alors il ne reste qu'à conclure immanquablement que prendre un supplément de carnosine peut représenter une des choses les plus simples que l'on puisse faire pour aider "à faire reculer l'horloge biologique".

Un lien manquant

Aussi important que la carnosine puisse l'être, il existe une "lacune" dans son utilité qui s'appelle la lipofuscine.

La lipofuscine consiste en pigments causés par le vieillissement qu'on trouve habituellement dans des cerveaux âgés et d'autres tissus comme la peau. En soi, cela n'est pas dangereux. C'est seulement un produit résiduel de réactions destructives qui ont déjà eu lieu. Par exemple, parmi les dommages de produits résiduels et des protéines/aldehide (deux conditions auxquelles s'adresse la carnosine) est la lipofuscine.

Dépos de lipofuscine qu'on retrouve dans le muscle ardiaque

Cependant, lorsqu'on prend un supplément de carnosine, quelque chose de différent survient. La carnosine se colle rapidement aux aldéhydes, et les empêche de causer des dommages aux protéines. Le produit résiduel de cette réaction est la lipofuscine. Ainsi on retrouve à nouveau des composés de lipofuscine inactifs, mais cette fois ayant comme résultant de PRÉVENIR l’endommagement des protéines. Dans un sens, avec la carnosine, on troque des protéines dommages de protéines pour de la lipofuscine.

Comme je l'ai déjà dit, la lipofuscine en soi n'est pas dommageable. Cependant, s'il s'en accumule assez au cours du temps (et ce processus s'accélère lorsqu'on prend un supplément de carnosine), cela peut interférer avec les fonctions propres aux cellules et aux organes. Ce qu'il faut donc retenir, c'est qu'à mesure qu'il s'en produit (comme résultant de dommages de protéines ou à cause de carnosine sacrifié afin de prévenir des dommages aux protéines), il faut s'en débarrasser.

DMAE

Selon toute définition. le DMAE est le compagnon parfait de la carnosine dans une formule d'anti-vieillissement. D'abord, il renforce les propriétés d'anti-vieillissement propres de la carnosine. Puis, il fournit toute une série de bénéfices complémentaires en soi.

Qu'est-ce que le DMAE?

Le DMAE est l'acronyme de dimethylaminoethanol, un nutriment qu'on retrouve dans la nature qui améliore la synthèse de l'acethycholine (ACh). Il est important d'avoir des niveaux adéquats d'ACh pour avoir un bon fonctionnement de la mémoire. Normalement, on en retrouve de petites quantités dans le cerveau et le cervelet, et le DMAE s'est avéré remarquable pour améliorer la fonction du cerveau lorsqu'il fut utilisé en tant que supplément, lors d'études cliniques.

Il renforce la carnosine

Une des principales actions du DMAE est qu'il élimine la lipofuscine accumulée dans le corps – des neurones du cerveau, de la peau et d'autres organes. Il complète la carnosine en ce que le DMAE en soi s'est avéré avoir inhibé et renversé les liens croisés des protéines tout en augmentant leur durée de vie.

De plus

Plusieurs personnes ont entendu parlé des résultats de l'anti-vieillissement que le scientifique roumain, Ana Aslin, a atteint en utilisant une substance appelée  le GH3, ou la procraïne. Ce que la plupart des gens ne savent pas, c'est que le GH3 se scinde dans le corps pour former du DMAE (après s'être tout d'abord métabolisé en DEAE) et du PABA. En d'autres mots, le DMAE est le composé clé actif de la formule d'anti-vieillissement d'Ana Aslin.

Plusieurs études scientifiques montrent maintenant que le DMAE peut aider à :

·           augmenter les niveaux d'acetylcholine et de RNA dans le cerveau

·           stimuler l'activité mentale

·           augmenter la durée de la concentration

·           aide à être plus alerte

·           augmente l'intelligence (particulièrement chez les enfants)

·           améliore l'apprentissage et la mémoire

·           augmente les niveaux d'énergie

·           fournit un léger et inoffensif effet tonifiant

·           stimule le système nerveux central

·           soulage l'anxiété

·           élève l'humeur en général

·           soulage les problèmes de comportement et l'hyperactivité associée aux Désordre de Déficit d'Attention

·           augmente la motivation et réduit l'apathie chez les gens souffrant de dépression

·           induit un sommeil profond

·           réduit à la longue la quantité de sommeil nécessaire d'une heure par nuit

·           intensifie les rêves de façon remarquable (même plus, de sorte qu'on peut en prendre avec une grosse dose de phosphatidyl choline, un composé important de la lécithine)

·           fait que les rêves deviennent plus lucides

·           augmente le pouvoir de décision

·           diminue l'incidence et l'intensité des maux de lendemain chez les gens qui consomment des quantités excessives d'alcool

Et c'est sans danger

Les études cliniques sur le DMAE ont utilisé jusqu'à 1,600 mg quotidiennement sans qu'on ait rapporté d'effets secondaires. Dans certains cas, quelques personnes pouvaient éprouver de légers maux de tête, de la tension musculaire ou de l'insomnie lorsqu'elles en prenaient trop précipitamment.

On peut facilement éliminer ces effets en diminuant la dose puis en l'augmentant graduellement. Bien qu'il n'y ait aucun lien direct, plusieurs fabricants recommandent que les femmes enceintes ou qui allaitent, ou quiconque souffrant de convulsions, d'épilepsie ou de désordres causés par des crises, de même que ceux souffrant de maniaco-dépression d'éviter de prendre du DMAE.

Cela relève probablement davantage d'un aspect légal que médical.

Acetyl-L-Carnitine

Comme le DMAE, l'acetyl-L-carnitine est un complément parfait pour la L-carnosine.

Bien que le corps puisse synthétiser la L-carnitine du foie, il dépend de sources extérieures (la viande étant la source la plus importante) pour combler ses besoins. Ceci peut être un problème pour les végétariens puisque la L-carnitine accomplit plusieurs fonctions clés dans le corps humain. D'abord, il peut améliorer le fonctionnement du système immunitaire en augmentant l'aptitude des macrophages à fonctionner en tant que phagocytes. Et il peut améliorer le fonctionnement des tissus musculaires. En fait, il fut démontré que cela augmente la vitesse des coureurs lorsqu'il est pris juste avant la course. Il joue également un rôle majeur en tant que facteur de production d'énergie cellulaire en transportant les acides gras du corps cellulaire principal vers les mitochondries (la manufacture d'énergie cellulaire) de sorte que les gras puissent être oxydés pour produire de l'énergie. Sans carnitine, les acides gras ne peuvent pas facilement entrer dans les mitochondries.

Toutefois, une forme spécialisée de L-carnitine connue sous le nom d'acetyl-L-carnitine (ALC) est souvent déficiente même chez les mangeurs de viande et accomplit virtuellement toutes les mêmes fonctions, mais mieux. Par exemple, en matière de production d'énergie cellulaire, en plus de transporter des acides gras dans les cellules de mitochondrie, les ALC fournissent des groupes d'acétyls desquels l'Acetyl-Coenzyme A (un intermédiaire métabolique clé) peut être régénéré, facilitant ainsi le transport d'énergie métabolique tout en augmentant l'activité mitochondriale. Mais au-delà de cela, l'ajout du groupe d'acétyls rend l'ALC soluble dans l'eau, ce qui lui permet non seulement de se diffuser facilement le long de la paroi des mitochondries mais également de traverser toutes les membranes cellulaires plus facilement. En d'autres mots, l'ALC atteint des parties du corps là où la L-carnitine ne peut pas aller. Par exemple, l'ALC traverse promptement la barrière sang/cerveau, où elle s’occupe d’un nombre de fonctions neurologiques spécialisées. Par exemple, elle peut:

  • faciliter l'écoulement et la synthèse de l'acétylcholine, un biochimique clé du cerveau
  • augmenter les niveaux cervicaux de choline acétylas
  • améliorer l'écoulement de dopamine et améliorer l'adhérence de dopamine pour les récepteurs de dopamine
  • protéger les neurones du nerf optique et du cortex occipital du cerveau.

De plus, les études ont montré que l'acetyl-Lcarnitine peut inhiber la détérioration de la fonction mentale associée à la maladie d'Alzheimer et ralentit sa progression. Une partie de ceci est le résultat de son aptitude à isoler les neurones de la toxicité de la protéine amyloïde bêta. Ce qui résulte en ceci:

  • l'ALC améliore l'écoulement de dopamine des neurones dopaminergiques et améliore l'adhérence de la dopamine sur les récepteurs de dopamine
  • l'ALC retarde le déclin dans le nombre de récepteurs de dopamine qui survient en tant que processus de vieillissement normal et (plus rapidement) avec l'installation de la maladie de Parkinson. En fait, plusieurs chercheurs croient que le Parkinson peut être causé par une déficience de dopamine.
  • et l'ALC inhibe les tremblements.

Et l'acetyl-L-carnitine peut même jouer un rôle pour aider à soulager les symptômes menstruels.

  • l'ALC inhibe – et probablement renverse – la dégénération de la gaine de la myéline.

Mais le plus important est que l'ALC aide tout simplement à ralentir le procédé de vieillissement du cerveau.

  • l'ALC retarde le déclin inévitable dans nombre de récepteurs glucocorticoïdes qui survient avec l'âge
  • il retarde la détérioration de l'hippocampe reliée à l'âge
  • il retarde le déclin inévitable dans le nombre de réceptacles nerveux qui survient avec l'âge
  • il stimule et maintien la croissance de nouveaux neurones dans le cerveau (tous deux indépendamment du Facteur de Croissance des Nerfs (NGF) et en raison de la préservation du NGF) et aide à prévenir la mort des neurones existants
  • l'ALC protège les réceptacles NMDA dans le cerveau du déclin relié l'âge
  • l'ALC inhibe l'écoulement excessif d'adrénaline en réponse au stress et inhibe la perte d'hormones lutéiniques et de testostérone qui survient en raison d'un stress excessif.
  • et l'ALC améliore la fonction de l'oxydasse cytochrome, une enzyme essentielle au Système de Transport de l'Électron.

On observe souvent l'effet renforcissant sur le mental de l'acetyll-L-carnitine en moins de seulement quelques heures –  ou même une heure – après avoir pris ce supplément. La plupart des gens rapportent se sentir plus alerte mentalement et avoir une meilleure concentration. Certains éprouvent une légère amélioration de leur humeur. Plus spécifiquement:

  • l'ALC améliore l'aptitude à apprendre de même qu'une amélioration de la mémoire à court et long terme
  • cela améliore l'humeur de 53%
  • cela améliore la qualité du sommeil de même qu'un besoin moindre de sommeil
  • cela améliore la fluidité verbale
  • et l'ALC améliore la coordination oculaire de 300 à 400%.

Et oui, l'acetyl-L-carnitine aide à éliminer la lipofuscine du corps, plus particulièrement du cerveau.

Ce qu'il faut retenir

En s'appuyant sur tout ce que nous savons, prendre un supplément combiné de L-carnosine, DMAE et d’acétyl-L-carnitine est une des choses les plus simples, les plus efficaces et des plus sûres qui soient afin d'aider à renverser les ravages du temps et optimiser sa santé.

 

MENU PRINCIPAL